videos noeuds marins, noeud de chaise, noeud d'écoute, noeud de cabestan, noeud de bouteille, école de voile,  école de croisière, apprentissage des noeuds

Accueil / Contact Actualités / photos des derniers stages Tarifs / inscription stages de croisière Présentation des stages de croisière / voile en flottille / régates Pédagogie / Théorie de la voile Photos /stages de voile années passées Calendrier / Disponibilités stages et navigation en flottille

 

Introduction

Les noeuds présentés ici sont couramment utilisés à bord.

Cependant, les noeuds vraiment nécessaires à bord, sont les "noeuds de chaise", le "cabestan gansé, demi clé" et le "Tour mort, 2 demi-clés" et le noeud d'écoute double.

A bord, nous apprendrons un autre noeud indispensable, le noeud de taquet.

Toutes les videos présentées ici sont visibles sur Youtube!

Termes techniques :

  • Un bout (prononcer "boutte"): terme générique, on peut dire aussi "cordage"
  • Le "courant", est la partie du bout avec laquelle on fait le noeud
  • Le "dormant", est la partie du bout "fixe"
  • Une ganse est une boucle, formée par un bout passé en double qui permet un largage rapide du noeud.
  • Un oeil est une boucle en termes marine.
  • Noeud d'ajut : sert à relier deux bouts
  • Noeud d'arrêt : sert à empêcher un bout de glisser complètement

Le noeud de cabestan

Ce noeud est relativement peu utile à bord dans sa version simple car il n'est pas assez fiable. Son usage est fiable lorsque les brins sont amarrés des deux côtés, par exemple pour amarrer une barre franche au milieu du bateau.

Ce noeud peut être fait dans n'importe quel sens : de gauche à droite, droite à gauche, en plaçant le courant devant ou derrière.

 


Le noeud de bosse

Le noeud de bosse est une variante du noeud de cabestan et permet, lorsqu'un bout est coincé, sous tension, par exemple une drisse ou une écoute qui a "surpaté" (coincé) dans un winsch, de pouvoir enlever la tension du winsch et ainsi de pouvoir décoincer le bout.La bonne maîtrise du noeud de cabestan est donc nécessaire pour bien réaliser ce noeud.

 

 

On commence à faire le noeud du côté où on veut libérer la tension.


Le noeud de cabestan gansé avec demi-clé, pour les pare-battages

Le noeud de cabestan gansé avec demi clé permet à la fois d'être défait très rapidement, grâce à la ganse (préférable lorsque l'on doit déplacer un pare-battage au dernier moment!) et à la fois très fiable, grâce à la demi-clé sur le dormant.

 

 


Le noeud de chaise

Le noeud de chaise est très important à bord. Il peut servir à amarrer le bateau, mais aussi amarrer une drisse, les écoutes de foc... Il est fiable quand il est bien serré. Il est aussi nécessaire que la longueur du courant sortant du noeud soit généreuse. Il est toujours possible que le noeud glisse un peu. La méthode présentée ici (il existe un certain nombre de techniques) est la plus rapide et la plus fiable lorsqu'on la maîtrise. C'est celle qui est enseignée dans les écoles professionnelles de pêche et de marine.

 

 


Le Tour mort, deux demi-clés

Ce noeud est simple, extêmement fiable et peut être fait sous tension, un noeud donc particulièrement utilile lors des amarrages.

Vous verrez sur la video que je commence par passer le courant par dessous l'anneau. C'est une habitude à prendre, lorsque l'on s'amarre à un anneau sur un quai, au moment de larguer, lorsque tiendra notre bout en double, l'amarre glissera beaucoup mieux que s'il vient du dessus.

 

 


Le noeud d'amarrage à largage rapide

Un noeud pour le fun, on peut s'en passer mais il peut quand même rendre service, pour amarrer temporairement un bateau et pouvoir partir très vite.

 

 


Le noeud plat (noeud d'ajut)

Il est courant de lire et d'entendre, le noeud plat sert à relier 2 bouts de taille identique... certes mais son champ d'utilisation est très réduit. A part nouer les garcettes de ris, on ne peut pas lui confier beaucoup de responsabilité. Il est conseillé de lui préférer le noeud d'écoute double pour raccorder deux bouts.

 

 


Le noeud de carrick (noeud d'ajut)

Le noeud de carrick est aussi un bon noeud d'ajut, qui dans sa version "non serrée" est présentée dans les tableaux de noeuds et dans sa version serrée permet de relier de manière fiable 2 bouts, sous réserve qu'il soit bien serré.

 

Jeu pour les génis des noeuds: Le noeud de carrick peut être fait réalisant la première boucle dans un sens différent. A vous de trouver le cheminement de l'autre bout afin d'arriver au même résultat.


Le noeud d'écoute double (noeud d'ajut)

Le noeud d'écoute double est un noeud courant à bord. Il est facile à réaliser, est fiable, facile à défaire. Il n'est pas nécessaire d'avoir des bouts de taille différente pour l'utiliser, il tient aussi très bien avec des bouts de même diamètre.

 


Le noeud de capucin

Le noeud de capucin est un noeud d'arrêt durable. On s'en sert pour arrêter les drisses notamment. Ce noeud n'est pas si simple à réaliser car il demande un bon contrôle du bout tout au long de sa réalisation.

 


Le noeud de bouteille

Comme son nom l'indique, ce noeud sert à suspendre une bouteille à bord. Il est par ailleurs très esthétique.

La technique pouvant difficilement être expliquée précisément, il faudra bien regarder, faire des arrêts sur image pour le comprendre et l'apprendre. Une fois réalisé, on le passe autour d'un goulot de bouteille et on tire des deux côtés.

 

 

Accueil / Contact Actualités / photos des derniers stages Tarifs / inscription stages de croisière Présentation des stages de croisière / voile en flottille / régates Pédagogie / Théorie de la voile Photos /stages de voile années passées Calendrier / Disponibilités stages et navigation en flottille

Noeuds marins, école de croisière, école de voile